/

Comment développer la confiance en toi ?

3 conseils pour développer la confiance en soi

Ressentir le manque d’assurance, échouer, se dévaloriser… Que l’on soient timides ou extraverties, nous avons toutes déjà connu cette spirale négative qui pousse à avoir une mauvaise image de soi et à alimenter le manque d’estime de soi. Gagner en confiance en soi, c’est loin d’être inné mais j’ai une bonne nouvelle pour toi : ça s’acquiert ! Comment ? En comprenant ton propre fonctionnement et en appliquant les 3 conseils que je me suis appliquée à moi-même et qui ont changés ma vie.

Pourquoi manques-tu de confiance en toi ?

Spoiler alert : le manque de confiance en soi vient d’un manque de connaissance de soi. Et oui lorsque l’on doute de soi, on doute avant tout de ses propres capacités. C’est pour cela qu’en coaching ou en développement personnel, l’une des premières choses sur lesquelles on te fait travailler, c’est d’apprendre à identifier tes points forts, tes qualités, tes compétences, tes talents… ta zone de brillance en fait. Dans cette zone, tu te sens en confiance et tu te dis que tu peux y arriver même si tu sais que tu n’as pas 100 % des compétences requises. Si tu souhaites initier ce travail seule, tu peux observer pendant une semaine tes comportements dans ta vie professionnelle et même personnelle, et lister chaque soir les situations dans lesquelles tu t’es sentie à l’aise en identifiant à chaque fois le pourquoi. Si par exemple tu te sens comme un poisson dans l’eau lorsque tu animes une réunion, tu as un talent d’oratrice indéniable et l’aisance relationnelle fait partie de tes qualités. A la fin de la semaine, je suis sûre que tu seras agréablement surprise de voir écrit noir sur blanc tout ce potentiel présent en toi.

Tu peux également apprivoiser le manque de confiance en toi en l’observant sous un autre angle grâce à ces 3 questions : d’où vient-il ? A quoi me sert-il ? Comment se manifeste-t-il en moi ?

Femme qui s’observe

Très souvent, il vient d’une situation passée que tu as vécue comme un échec. En ce qui me concerne par exemple, j’ai grandi avec l’idée que les chiffres ce n’était pas pour moi parce qu’en primaire, j’avais énormément de mal à faire des multiplications et je recevais régulièrement des réflexions acerbes de mon instituteur. J’ai donc bien évidemment perdu toute confiance en ma logique mathématique. Ça m’a suivi au collège et les filières scientifiques n’étaient même pas une option dans le choix de mes études supérieures. Quant à mon choix initiale de filière professionnelle : tout sauf les chiffres ! C’était bien sûr une croyance limitante derrière laquelle mon ego m’encourageait à me cacher pour m’éviter de nouvelles déconvenues ou pire, de nouvelles humiliations. A chaque fois que j’avais un tableau rempli de chiffres sous les yeux, j’étais physiquement à la limite du malaise. Je sentais mes mains devenir moite, mon cœur s’emballer et mon esprit me dire « laisse tomber, tu n’y comprendras jamais rien ».

Jusqu’au jour où je me suis dit que je n’étais pas plus bête qu’une autre et que j’arriverai à faire parler ces #@~# de tableaux de bord parce qu’ils étaient devenus incontournables dans mes fonctions. J’ai donc appris à gérer mes « symptômes » physiques, faire taire mon mental et pour la petite histoire, dans mon ancienne boîte, j’étais qualifiée d’experte en analyse de données… Tu me crois maintenant quand je te dis que la confiance en toi n’est pas innée mais qu’elle s’acquiert ?

3 conseils pour développer la confiance en toi ?

1. Alimente la confiance en toi par le passage à l’action

N’attends pas de ne plus avoir peur pour passer à l’action, parce que tu risques d’attendre longtemps, très longtemps… Bien au contraire, transforme ta peur en énergie et utilise cette énergie pour passer à l’action. Comme je te l’ai illustré plus haut au travers de mon exemple personnel, tes expériences créent ta réalité. Alors fixe-toi dans un premier temps des challenges atteignables en ayant conscience de tes possibilités du moment. Comme dis souvent ma prof de yoga que j’adore, titille le fil d’argent de ta zone de confort sans aller au-delà de tes limites. Si par exemple tu es d’une nature timide et introvertie, ne te fixe pas comme premier objectif de parler en public devant 1000 personnes. Adopte la technique des petits pas et commence par engager de toi-même la conversation avec quelqu’un, puis ensuite tu pourras prendre la parole dans un petit groupe. L’idée est de prendre confiance dans tes capacités, te sentir mieux à chaque prise de parole pour ensuite oser aller de l’avant. Teste, ajuste et surtout n’oublie pas de relativiser. Un de mes mantras est : 1 vaut mieux que 0. Faire quelque chose, même si tu le considères imparfait, est toujours mieux que de ne rien faire du tout.

2. Augmente la confiance en toi en t’entourant de personnes bienveillantes

Tu connais sans doute cet adage : « tu es la moyenne des 5 personnes avec lesquelles tu passes le plus de temps ». Ce qui veut dire que tu te laisses imprégner par l’état d’esprit de ces personnes. Tu te laisses peut-être même convaincre par ce qu’elles pensent et ce qu’elles disent, alors autant qu’elles aient un système de pensées bienveillant et une discussion constructive pour t’aider à avoir confiance en toi. On ne choisit pas sa famille, mais ses amis oui. Je ne suis pas en train de te dire de te couper de tes liens familiaux, mais plutôt d’être attentive aux amis avec lesquels tu passes du temps. Tu dois pouvoir t’ouvrir à eux sans peur du jugement.

Une bonne relation est une relation équilibrée. Tu dois donc pouvoir leur parler autant de toi, qu’ils te parlent d’eux. Partage tes accomplissements, nourris-toi de leurs compliments. Ça te demandera peut-être d’apprendre à faire confiance mais ça en vaut vraiment la peine, crois-moi. Ne te cantonne pas aux personnes que tu connais. N’hésite pas à aller vers les autres pour faire de nouvelles rencontres, te confronter à de nouvelles idées, à d’autres points de vue. C’est une excellente manière d’expérimenter l’affirmation de soi.

Femmes qui se font confiance

3. Booste la confiance en toi grâce à la puissance de la pensée positive

L’idée ici est de repérer le travail de sape de ton mental, tu sais toutes les pensées négatives qui tournent en boucle dans ta tête ou encore cette petite voix en toi qui te susurre que c’est fichu avant même d’avoir essayé, et de le contrecarrer en l’apprivoisant. En t’écrivant cela, l’image de Kaa le serpent du livre de la jungle en train d’hypnotiser Moogli avec son « aie confiance, crois-en moi » me revient. C’est vraiment de ça dont il s’agit et pour y parvenir, je te propose d’expérimenter ces 2 techniques simples : choisis tout d’abord une affirmation positive qui a du sens pour toi et chaque matin, répète-la mentalement 3 fois en y mettant toute ton intention. Ça peut par exemple être « je me fais confiance », « j’ai confiance en mes capacités de réussite »… Trouve l’expression qui te correspond (elle peut bien évidemment changer au fil du temps) et laisse-la vibrer en toi de sa belle énergie tout au long de la journée.

Femme qui croit en elle

Ensuite, sois bien attentive à tes pensées et quand tu prends conscience qu’une pensée limitante se met à tourner en boucle dans ta tête, transforme-la en pensée positive. « Tu n’y arriveras pas » peut par exemple devenir « j’en suis capable » et concentre-toi un moment sur cette pensée. Si tu le peux, visualise ce que tu souhaites accomplir. Ça aura encore plus d’impact sur ton mental.

Pratiquer ces techniques quotidiennement aide vraiment à garder confiance en soi dans les moments de doute et à être plus sûre de soi et de ses choix. Si tu parviens à te les approprier, je te garantis qu’elles t’aideront à t’épanouir.

Croire en soi est un chemin personnel qui se fait pas à pas. Ne te compare pas aux autres, ne cherche pas à marcher dans leurs pas si ce ne sont pas les tiens car n’oublie jamais qu’imiter c’est se limiter. Tu sais maintenant que ta puissance intérieure est infinie alors décide dès à présent de te faire confiance et laisse-toi guider par tes ressentis, ton intuition. Si tu ressens le besoin d’être accompagnée sur ce chemin, consulte mes formules d’accompagnement et contacte-moi pour que nous en discutions.

Partage cet article

Inscris-toi à ma newsletter

Reçois chaque semaine des conseils et astuces
pour t’aider à être pleinement toi et à oser prendre ta place

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.